139 599 visites 4 visiteurs

Période de 1995 à 2005

Durant la décennie qui mena de 1995 à 2005, le moins que l’on puisse dire est que Rumilly aura réussi son entrée dans le nouveau millénaire. Dans la lignée des années précédentes, le club continua de se développer à l’échelle des jeunes, et de se faire une place de plus en plus chaude au niveau national chez les seniors. Retour en arrière..

"le club n’est pas que l’équipe 1" [Jean Paul didier, ancien président du FCSRA]

                Après sa 17ème place en National 2 lors de la saison 1994-1995, synonyme de descente, Rumilly commença la saison 1995-1996 en National 3. Face à cette rétrogradation, le maire de Rumilly à l’époque, André FEPPON, saura trouver les mots justes : « S’il est aisé de parler de force du groupe, d’enthousiasme collectif, quand les résultats portent le club, il est en revanche louable de pouvoir faire état des mêmes vertus morales quand elles s’affichent dans l’adversité ». Pour ceux qui en doutaient, quand on a tout donné, on peut donc perdre avec les honneurs. Pour cette saison 1995-1996, Rumilly repart donc avec beaucoup d’humilité et de l96 97 avionucidité ! Dès l’entame de la saison, le président Jean Paul Didier tiendra à préciser que le « club n’est pas que l’équipe 1. Il est aussi deux autres équipes seniors, et une école de football où beaucoup de jeunes évoluent tous les week-ends. Dans ses catégories, le club joue pleinement son rôle social, éducatif et sportif ». En effet, le club peut être fier d’engager une fois encore 3 équipes seniors, 2 équipes juniors, 2 équipes cadets, 2 équipes minimes, 4 équipes pupilles, 4 équipes poussins, et une catégorie débutants. L’école de Football prend de l’importance au sein du club, et Claude LAMAISON qui en est responsable tient à le souligner : « L’école de foot ne dois pas être – et n’est pas – une garderie ou un patronage. Pour cette raison, le  FCSRA s’est doté d’une équipe d’éducateurs sportifs qualifiés et dynamique pour encadrer ces jeunes ». Le football, ça s’apprend. C’est ainsi aue depuis plusieurs saisons, le club assure également un entrainement spécifique gardiens aux goals du club, ce qui permet une réelle prise en compte de ce poste si singulier. Fort de cette dynamique, l’équipe seniors, à l’image du club, réalise une saison sereine et se maintient en National 3.

"La saison 1996-1997 a aussi apporter son lot de nouveauté : le club ouvre une « Classe Foot » en partenariat avec les collèges du Clergeon et Demotz."

Pour la saison 1996-1997, le club voit arriver un nouvel entraineur : Frédéric Mazzia. Avec lui, l’équipe première se maintient à nouveau en National 3. L’équipe réserve en revanche, termine 10 ème de PHR, une place synonyme de descente après 4 saisons à évoluer à ce niveau. Ce fut la dernière équipe réserve de Rumilly à évoluer en ligue. Pour se consoler, la saison 1996-1997 a aussi apporter son lot de nouveauté : le club ouvre une « Classe Foot » en partenariat avec les collèges du Clergeon et Demotz. Elle regroupe 18 joueurs. Un footballeur intégré dans une telle classe voit son horaire aménagé, certains jours de la semaine, pour lui permettre de pratique son sport favori. Les saisons suivantes, le club n’évoluera plus en National 3 ! Non pas que l’équipe 1 soit rétrogradée, mais simplement que la fédération aura à nouveau changé les nominations des différents championnats… Le national 3 devient la CFA 2, niveau auquel évoluera Rumilly de la saison 1997-1998 jusqu’à la saison 2000-2001 ! Avec des noms qui resteront gravé dans la mémoire des Rumilliens ! On pense notammeclasse foot 96 97nt aux hommes qui défendirent le club jusqu’aux années 2000, les joueurs étaient de vrais combattants, et chaque déplacement aux grangettes était un calvaire pour chaque adversaire. Nous repensons notamment à ces différents joueurs - Claude BERRUX, Dominique LACHENAL, Christophe SERVETTAZ, Alain FOLMER, Frédéric LAPEROUSAZ - qui imposaientt un combat de tous les instants aux adversaires ! Et ce sans parler de la qualité technique des joueurs de cette époque,  les Rolland GOBBO, les Christophe MIGUEL, Laurent FALCONNIER, Ramzi GMAMNI ou autres Yacinthe KOUKOUI qui auront marqué l’histoire du FCSRA ! Au niveau des jeunes, le club est d’une remarquable stabilité, avec une école de foot (de 7 à 18 ans) regroupant chaque saison entre 260 et 300 jeunes ! Côté dirigeants, on retiendra que Jean Paul DIDIER, après des années notables d’un investissement remarquable, donnait le flambeau en 1998 à Bernard VELLUT … qui 17 ans plus tard, est toujours président ! Jean Paul DIDIER, de son côté, décédait en l’an 2000. Hommage à quelqu’un qui aura tant donné.

educateurs 97 98En 1998, en revanche, le club voit également arriver un nouvel entraineur pour succéder à Fred Mazzia : le très réputé et très apprécié, même des années après, Alain Wolf. La saison 1998-1999 est également à garder en mémoir car elle verra l’apparition d’une équipe 4 en Seniors à Rumilly, qui dès sa première saison terminer championne de 4ème division ! Malheureusement, malgré une bonne 6ème place la saison suivante ne 3ème division, cette équipe 4 s’estompera.

Lors de la saison 2000-2001, c'est un nouvel entraineur -Franck Burnier- qui prend la suite d’Alain Wolf à la tête de l’équipe 1! Avec ces entraineurs, le club vit arriver une nouvelle génération de joueurs talentueux qui allaient eux aussi porter haut les couleurs de Rumilly : Xavier CHRISTMANT, Nicolas DESBIOLLES, Cyril GELIN, Patrick PALOMBO, Frédéric BRUET, ou encore Yann SKRYPCZAK (défenseur emblématique encore au club en 2015 !)

« On peut être ambitieux sans  être prétentieux » [Michel Poinsignon, ancien entraineur du FCSRA]

Malheureusement, le talent ne fait pas tout, et la saison 2000-2001 est celle de la descente. Terminant 16ème de CFA2, l’équipe première redescend d’un étage et évoluera les deux saisons suivantes en honneur. Sous l’impulsion du nouveau coach, Michel POINSIGNON, Rumilly attaque la saison 2001-2002 avec beaucoup de modestie, et la volonté de retourner à des valeurs essentielles. « C’est un travail de longue haleine, le FC Rumilly doit retrouver ses vertus d’antan, à savoir : Humilité, Solidarité, Patience » dira le coach de l’époque. Cette saison là, ils termineront 4ème. Mais dès la saison suivante, Michel POINSIGNON réussira son pari : permettre à Rumily de retrouver la CFA 2 ! « On peut être nouvea ufoyer 2003ambitieux sans  être prétentieux », rappelera le coach en début de saison. Et le pari du club aura été gagnant, miser sur le stabilité et conserver le même effectif que les saisons précédentes, talentueux et ambitieux. Ainsi, les Caillat, Sylla, Christmant, Ouda, Young et autres Skrypczak propulsent à nouveau le FCSRA à au niveau national !

En 2003-2004, le club retrouve la CFA 2 et terminera 6ème, toujours emmené par Michel Poinsignon. Chez les jeunes, le club tient le cap, avec l’éternel Claude LAMAISON, toujours à la barre... La classe foot existe toujours, et les effectifs sont toujours nombreux, avec plus de 300 jeunes licenciés évoluant dans plus de 20 équipes engagées en compétition. Les 15ans sont en ligue, et les 18 ans y accèdent après avoir terminé champions de Haute Savoie ! Cette saison 2003-2004 vit également l’inauguration de l’agrandissement du foyer du club, le 5 avril 2003. Le fruit de l’investissement profond et sans noms de nombreux bénévoles qui auront participé à sa réalisation.

La saison 2004-2005 viendra marquer la fin d’une nouvelle décennie, et d’une époque. Après avoir subi plusieurs changements en internes (changement de Président avec Raymond DECHENE Qui prit les rênes, changement d’entraineur avec l’arrivée de Faraglia), le club connait une année difficile. L’équipe première termine 15ème de CFA2 et dit au revoir au niveau national. 10 ans après, le club ne l’aura plus jamais côtoyé…

 

seniors 1 2003 2004

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 6 Dirigeants
  • 10 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 3 Joueurs
  • 21 Supporters