104 700 visites 26 visiteurs

Période de 1965 à 1975

Toute histoire, nous le savons, est faite de hauts et de bas. Il paraît même, qu’il faut connaitre le bon et le moins bon, pour savoir apprécier l’un et l’autre. Les dix saisons qu’allaient vivre le FCSRA entre 1965 et 1975, ont une fois de plus bien animé la vie de ce club, et nourrit son histoire en rebondissements. A l’image d’un passé qui semble se répéter sans cesse, en quête d’un équilibre et d’une stabilité si difficiles à trouver.

64 65 aller retourLors de la saison 1963-1964, Rumilly terminait champion de Promotion d’Honneur, pour accéder au championnat Honneur (dit Honneur du Lyonnais) pour la première fois de son histoire. Fort d’une dynamique de 3 montées consécutives, personne n’aurait pu prévoir la difficile saison qui attendait les albanais. Toujours sous la présidence de l’emblématique Geo Collomb, les Rumilliens s’engagent cette saison dans un parcours semé d’énormes obstacles : Grenoble, Moutiers, Chambéry, La Voulte, Faucigny, Lyon II, Saint Chamond, La Rochette, Villefranche, St Priest ou encore Roanne. Le championnat commença pourtant bien, avec un nul à Moutiers et une victoire contre La Voulte. « Hélas –raconte Jeannot Sonnerat-, la poule est dure, les oppositions fortes, les embûches nombreuses, pour une formation que l’on avait connu plus fringante durant plusieurs saisons et qui, d’un coup, patauge, doute et encaisse les défaites au fil des matchs. Mauvais résultats qui conduisent tout droit à la relégation en fin de saison. » Comme si la prophétie se répétait, Rumilly atteint de nouveau un petit sommet, sur lequel l’équipe perd l’équilibre pour rechuter un niveau plus bas. La chûte sera lourde, et sans jamais retomber sur ses pattes, le club descendra en tout 3 fois de suite, pour recommencer la saison 1967-1968 en promotion de District. Retour au point de départ … Le chemin  est à refaire.  L’école de Football en revanche se développe, et le club accueille des jeunes de plus en plus nombreux : ils sont désormais une soixantaine.

 Fort de son courage et de son orgueil, le club réagit vite à cette descente vertigineuse, et termine les années suivantes successivement champions de Promotion de District lors de la saison 1967-1968, puis champions de Promotion de Ligue de la saison 1968-1969 pour monter en Promotion d’Honneur ou l’équipe se maintiendra. Pour la première fois depuis 1959, Rumilly évoluera deux saisons d’affilée au même étage, dans le même championnat !

Les présidents se succèdent à cette période : Geo Collomb laissera d’abord sa place à M. Tumbach, avant que lui-même ne démissionne. Ainsi, c’est Albert Sublet qui endossera ecole foot 1968le rôle de président à partir de l’été 1970. La saison qui allait suivre -1970-1971- allait une fois encore amener son lot d’histoires et d’anecdotes. Le club engage cette saison-ci 7 équipes en championnat et coupes : la première, la réserve, les juniors, cadets, minimes, et 2 formations pupilles. L’équipe première terminera 3ème de son championnat. Au-delà du résultat, ce qu’il faut retenir de cette saison, c’est la confiance que G. Ruiz, alors entraineur, allait donner à de nombreux joueurs en équipe première et/ou réserve. Autant de joueurs dont les noms allaient continuer à marquer l’histoire du club : Michel et Victor Blanc, J.F et C. Chal, Carlioz, D. Francizod, C. Lamaison, les frères Lambert, M.Lacrevaz, M. Maison, , Sanctus…

Autres moments forts de cette saison 1970-1971, la première apparition en équipe fanion de Claude Lamaison, jeune du club, qui fut ensuite durant de nombreuses années le président de l’Ecole de Football. Plus fort et plus retentissant encore, c’est cette même année qu’aura lieu pour la première fois le « bal des 2 ballons », organisé communément par le foot et le rugby. Bal qui, deux fois par an, pendant vingt ans, allaient connaître un énorme succès et énormément rapprocher les clubs.

                Quelques années plus tard, à l’occasion de la saison 1974-1975, le club se prépare à son sixième exercice d’affilée en Promotion d’Honneur. C’est alors que Bébert Sublet, Jean Claude David et Jeannot Sonnerat ont l’inspiration d’aller chercher à Annecy quelqu’un d’atypique qui allait changer une nouvelle fois le destin du club : Antoine Wozniak.

74 75

 


Né en 1944 à Montceau les Mines, au milieu des terrils et des corons, Antoine Wozniak descendit à la mine de 15 à 20 ans, avant de partir à l’armée. En parallèle, il fit sa première apparation dans le championnat honneur à 16 ans avec son club formateur de Sanvignes (Saone et Loire). Il jouera ensuite 4 saisons dans le Jura à Clairveaux, avant d’arriver à Annecy en 1969, puis à Rumilly en 1974 où il prend les commandes de l’équipe première. Il restera 4 ans à Rumilly, et écrira l’une des plus belles pages du club. L’homme, surnommé « Cacuche », avait des valeurs à  transmettre, qu’il affichait tout au long de la saison « Travail, motivation, solidarité, groupe ».

La saison marquant son arrivée, en 1974-1975, le club va connaître une année faste : la réserve se maintient facilement en 1ère série, les Juniors remportent la coupe A. Baud (c’est la troisième fois en 10 ans que les juniors de Rumilly remportent cette coupe départementale), et les minimes gagnent la finale de la coupe de Savoie à Annemasse, 2-1 face à Ferney. Le meilleur pour la fin, l’équipe première, emmenée par toute l’expérience et la détermination d’Antoine Wozniak termine championne de promotion d’Honneur. Dix ans plus tard, le FCS Rumilly est de retour en honneur !